Les oubliées de l'histoire

L'association Nakawé doc est née d'un constat et d'une envie

Un constat : l'Histoire a oublié les femmes

Dans les livres d'Histoire, dans les livres d'Art, dans les expositions, dans les musées... en fait, dans tous les domaines, les femmes sont peu présentes. N'ont-elles pas créé ? pensé ? cherché ? exploré ? ...
Il est vrai que les empêchements et les interdits ont été nombreux et de toutes sortes : de par leur nature les activités intellectuelles ne conviennent pas aux femmes ; les femmes sont destinées au foyer et à la famille, la chose publique et la création leur sont refusées ; le peu d'accessibilité, voire l'inaccessibilité des écoles, des académies, qu'elles soient artistiques ou littéraires, rend difficile l'apprentissage et la formation des femmes... Pourtant, malgré les freins, les interdictions, les moqueries... les femmes n'ont eu de cesse de peindre, de sculpter, de composer, d'écrire... laissant des œuvres importantes, originales, appartenant à notre héritage culturel. Elles ont donc existé, certaines étaient même célèbres à leur époque, pourtant elles n'appartiennent pas à notre mémoire. Un effacement qui a une double conséquence : une exclusion des femmes de l'Histoire et une absence de modèles.

Une envie : lutter contre cette invisibilité

Il s'agit de faire connaître en les rendant visibles toutes ces femmes dont les noms et les œuvres ont été jusqu'ici effacées. Et de leur rendre hommage, de leur donner la place qu'elles méritent comme contributrices à notre Histoire, dans tous les domaines : littérature, musique, sciences, vie politique, théâtre, photographie, cinéma, exploration, peinture, sculpture, pour qu'elles puissent servir d'exemples, d'inspiratrices.

Nakawé doc propose de constituer une collection
de portraits biographiques et filmiques
de toutes ces femmes oubliées de l'Histoire

Une réalisation en plusieurs étapes : la constitution d'une base de données et l'enrichissement continu du site ; la recherche de financements pour approfondir les fiches actuelles, en créer de nouvelles et réaliser des courts métrages documentaires qui se veulent une mise en lumière du parcours et des oeuvres de ces femmes d'exception.